Le fournisseur de jeux du secteur de l’iGaming GAN fait parler de lui

En cette période de crise, liée au coronavirus, la majorité des entreprises passent par de mauvais moments. GAN, quant à elle, plateforme fournisseur de jeux sociaux et d’argent ainsi que de casinos en ligne, conclut des accords divers. Entre autres, elle a mis sur pied des accords de paris en ligne et paris sportifs avec des casinos dans le Michigan. Les offres de la boîte s’adressent particulièrement à la tribu Sault des Indiens Chippewa de la région. A cette fin, elle crée un partenariat avec les casinos Kewadin. 

Des dispositions en faveur du partenariat

La législation autour de l’autorisation des jeux en ligne et paris sportifs varie énormément d’un Etat à l’autre. Fin 2019, la législature du Michigan donne une réponse positive au projet de loi légalisant la pratique. Ainsi, cet Etat américain devient le 16ème à aller dans ce sens. Les premiers paris sportifs au détail ont donc été lancés sur le marché début 2020. Malheureusement, c’est aussi la période de début de la propagation du covid 19. Au même moment, les principales ligues sportives et la majorité des industries du jeu ont dû stopper leurs activités. Malgré tout, cette nouvelle disposition avantage toujours le partenariat GAN et casinos Kewadin. Tout cela pour le plus grand plaisir des membres de la tribu des Indiens Chippewa du Michigan. En effet, ceux-ci ont maintenant accès à la fois à des sports de détails et des jeux de casino en ligne. Le partenariat profite à Kewadin étant donné que GAN propose essentiellement des technologies très avancées. De plus, que ce soit en ligne ou hors ligne, les casinos Kewadin priorisent la qualité d’expérience de ses consommateurs. A noter que tous les établissements de l’enceinte sont localisés dans la péninsule supérieure du Michigan.

GAN se fait remarquer dans tout le Michigan 

GAN connait une période assez positive. En plus des casinos Kewadin, la plateforme prévoit de fournir d’autres opérateurs de jeu de casino de la région. Jusque-là, le nom du prochain partenaire de la boîte n’a pas encore été divulgué. La société, basée en Grande-Bretagne, a en effet accepté de garder le secret jusqu’à ce que l’approbation réglementaire soit effective. Il faut en effet savoir que dans le Michigan, il n’y a pas que les casinos tribaux. On y retrouve aussi 3 casinos commerciaux à Détroit (Greektown Casino Hotel, MGM Grand Detroit et Motor City Casino Hotel). Avant que la pandémie du covid19 ne frappe, Regulus Partners, entreprise mondiale de conseil stratégique, avait annoncé d’excellents chiffres. Les jeux en ligne auraient dû générer environ 377 millions de dollars au cours de la première année d’exploitation. Au bout de 4 ans, cela aurait pu atteindre les 836 millions de dollars. Données que le GAN n’a pas manqué de réitérer. Cependant, avec la crise actuelle, ces chiffres ne peuvent plus être assurés. Face à cela, l’identité du futur partenaire de GAN ne sera révélée qu’au moment propice. Il faut dire que le Michigan dispose d’un marché particulièrement attractif. De plus, les paris sportifs et jeux de casino en ligne y sont maintenant légaux. Avoir ce type de marché américain est un objectif très important pour la plateforme britannique. La discrétion sur ce partenariat réside aussi sur le fait que cela influencera significativement les revenus de GAN pour 2021. 

Situation face à la pandémie du covid19

Malheureusement pour l’industrie du jeu, les mesures d’isolement ne sont pas encore sur le point de s’arrêter. Les casinos, y compris ceux du Michigan, doivent garder leur établissement fermé. Dans cette optique, Kewadin a pris la décision de ne pas rouvrir pour l’instant ses cinq casinos et hôtels attenants. Dans la mesure du possible, toutefois, le groupe espère continuer à payer les 900 travailleurs qui comptent sur lui. Ces actions sont entreprises, car les casinos aussi prennent à cœur leur responsabilité. Ainsi, ces fermetures représentent leur contribution contre la propagation du virus. Toutes les équipes des casinos se sont alors exprimées sur leur reconnaissance par rapport au soutien du conseil d’administration tribal. Tous sont convaincus que la meilleure chose à faire est de « rester à la maison, rester en sécurité ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Slider
Slider
Slider
Slider
Slider