L’usage de cartes de crédit pour jouer aux jeux de hasard interdit au Royaume-Unis

Le secteur britannique des jeux de hasard a récemment mis en vigueur l’interdiction d’utiliser les cartes de crédit. Ainsi, il n’est plus possible d’user, pour les joueurs, de leurs cartes de crédit pour payer leurs parties. Cela vaut pour tous les points de vente au détail, les casinos terrestres et les sites de jeux en ligne. Ce mécanisme de paiement n’est donc plus autorisé, sauf dans le cas de loteries pour de bonnes causes. L’exception s’applique aussi aux achats de billets de loto qui se font en même temps que les achats en épicerie. La décision a été prise en début d’année, bien avant que les mesures de confinement aient été appliquées. Cependant, cela n’aurait pas pu mieux tomber, car certains politiciens et militants anti-jeux craignaient les effets dévastateurs de l’isolement. Une vague de problèmes liée aux jeux d’argent est en effet très pesant face à la situation qui prévaut et la perte significative de revenus. 

Ce qui a alerté et confirmé les risques 

Il faut comprendre d’emblée que dans certains pays, il existe un programme d’auto-exclusion. Les joueurs à risque autorisent, eux-mêmes, les établissements de jeu à leur interdire l’accès aux établissements. Avec la pandémie, Gam Care, organisme de bienfaisance gérant la ligne d’assistance téléphonique nationale britannique, enregistre des données inquiétantes. En effet, celui-ci reçoit de plus en plus d’appels de personnes souhaitant quitter leur programme d’auto-exclusion. Cette nouvelle forme de dépendance est le résultat d’une détresse financière couplée à l’isolement et l’ennui lié au confinement. Pire encore, le taux d’appels vers Gam Care a aussi considérablement diminué. Ce qui est grave, c’est que dans les moments difficiles comme c’est le cas actuellement, l’assistance téléphonique devrait être obligatoire. Les plus vulnérables peuvent en effet croire à tort qu’il n’est pas possible de se faire assister en toute confidentialité. Face à cette situation, l’interdiction d’usage des cartes de crédit est renforcée par l’UKGC (United Kingdom Gambling Commission). Selon cette dernière, c’est un moyen de limiter les risques. La commission a même fait des analyses confirmant l’augmentation du nombre de Britanniques s’intéressant aux produits de jeux en ligne.

Des solutions à risque 

L’UKGC a souligné que plus de 20% des joueurs usant de cartes de crédit présentent des profils à problèmes. Officiellement, 0,7% de la population de l’Angleterre souffre d’un trouble du jeu contre 0,8% au Pays de Galle et l’Ecosse. Selon l’UK Finance, sur 24 millions de joueurs britanniques, 800 000 utilisent leur carte de crédit comme mécanisme de paiement. Dans tous les cas, l’interdiction d’usage de cartes de crédit viendra renforcer les limitations de risques. Cependant, les politiciens britanniques considèrent que ce n’est pas suffisant. C’est dans cette optique qu’ils appellent l’industrie du jeu à imposer un plafond quotidien de 50 £ par client. Cela devrait être fait durant toute la crise, mais jusque-là ce n’est qu’une suggestion non encore acceptée des industries. Une réduction de la mise maximale sur les machines à sous en ligne à 2 £ est aussi suggérée. Ces solutions sont louables, mais les industries ont peur d’un effet pervers : la déviation des joueurs vers le marché noir. Sur ces derniers il n’y a pas de restrictions de paris. De plus, il n’y a presque aucune protection des joueurs, et mêmes auto-exclus, leurs cartes de crédit sont toujours acceptées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Slider
Slider
Slider
Slider
Slider