Place de la loterie en ligne dans la pandémie du coronavirus

Le Covid 19 est un fléau international, car il touche même les ventes au détail. Celles des loteries terrestres n’y ont bien évidemment pas échappé. Heureusement les versions en ligne fournissent les revenus indispensables aux programmes étatiques. 

Ce que le coronavirus a fait ressortir

Pour les Etats autorisant la loterie en ligne, une augmentation de plus de 10% des ventes est constatée. C’est notamment le cas dans le New Hampshire, un des 8 Etats américains dotés de loterie en ligne. Celui-ci a même connu une hausse phénoménale de 38% de ses nombres de joueurs entre février et mars seulement. Face à la pandémie, la vulnérabilité et les limites des modèles d’affaires en argent ont vite été soulevées. Les Etats qui s’en sortent au mieux ont tous des loteries en ligne. Ainsi, il y a la Géorgie, Illinois, Kentucky, Michigan, New Hampshire, Caroline du Nord, Pennsylvanie et Virginie. Pour ce qui est des loteries terrestres, sur les 7500 détaillants enregistrés, 1800 ont dû être fermés. Dans la liste, on retrouve le Plainridge Park, MGM Springfield ou encore Boston Harbor. Au Massachusetts, les chiffres ne sont pas meilleurs. En effet, les ventes totales de loterie ont connu une baisse de plus de 30% en une seule semaine. Dans la même optique, le kéno a perdu bien plus de 50% de ses revenus. Et pourtant c’est le jeu le plus rentable des loteries, en temps normal. En l’absence de programmes spécifiques, la Massachusetts State Lottery a décidé de distribuer aux villes et villages ses revenus.

Coups durs pour l’industrie du jeu en général

Les industries du jeu comme Powerballet Mega Millions, ont dû revoir leurs tactiques face à la baisse significative des ventes. C’est pour cela qu’il n’y a plus de jackpots de départ garantis ou encore d’augmentations de jackpot minimum. Pour Powerball, c’est carrément une réduction de moitié sur les jackpots de départ garantis. Pour les augmentations de jackpot, c’est passé de 10 millions à, à peine, 2 millions de dollars. Face aux mesures de distanciation sociale et d’isolement, même le comportement des joueurs a changé. Il faut dire aussi que le taux d’intérêt est en chute libre. En contrepartie, des ventes de jeux supplémentaires sont nécessaires pour rattraper les lacunes. Dans la même optique, Mega Millions a adopté la même solution. Toutes les mesures prises sont essentielles pour continuer à générer des revenus. Ces derniers serviront, par la suite, à soutenir le budget des États qui vendent les billets de l’industrie. Même si leurs activités sont critiquées par beaucoup, certaines loteries continuent d’exercer. C’est le cas notamment de la loterie californienne. Selon le ministère de la Santé, celle-ci est essentielle en fournissant de l’argent au budget de l’éducation de l’État. Le risque est toutefois bien réel. Un employé de la loterie a déjà été placé dans le coma fin mars à cause du covid 19.

Si les activités de loterie continuent, c’est pour d’excellentes raisons

Actuellement, 42 Etats américains sont encore confinés. Face à la situation, tout ce qui est considéré comme non essentiel reste fermé. Ce n’est, toutefois, pas le cas des industries de loterie, même si leurs ventes ont considérablement diminué. Même pour ce qui est des Etats autorisant les loteries en ligne, la baisse de revenus a été inévitable. Cependant, ces mesures de loterie en ligne permettent tout de même de compenser certaines pertes. Dans cette optique, les revenus des loteries en ligne vont à d’excellentes causes, dans les 8 Etats qui les autorisent.

  • Dans le New Hampshire, la Virginie et la Caroline du Nord, cela va exclusivement à l’éducation publique.
  • En Géorgie, en plus de l’éducation publique, bourses et bourses d’études aussi en profitent.
  • De même au Michigan où l’argent va à l’éducation publique et aux entreprises locales.
  • Dans l’Illinois, les projets d’infrastructure et causes spéciales viennent s’ajouter à l’éducation publique. 
  • Dans le Kentucky les revenus de la loterie reviennent aux bourses d’études collégiales et programmes de subventions.
  • Enfin, en Pennsylvanie cela avantage les programmes pour les résidents âgés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *