Jeux en ligne et pandémie du coronavirus : une approche particulière pour la Suède

Face à la pandémie de coronavirus qui sévit, chaque gouvernement a sa propre approche. Sortant, toutefois du lot, celle de la Suède est peu commune. D’un côté, les mesures strictes sont prises à l’encontre de l’industrie des jeux en ligne. En effet, le gouvernement suédois met en place des restrictions sévères, et cela jusqu’à la fin de la pandémie. Entre autres, les montants de mise sont limités à un équivalent d’un peu moins de 500$ par semaine. Paradoxalement, de l’autre côté, les mesures de distanciation sociale sont bien moins contraignantes. En effet, le pays contrairement à beaucoup, favorise l’entrée en contact avec ledit virus. 

Des préoccupations bien plus axées sur les risques liés aux jeux de hasard 

Depuis l’apparition de la pandémie et le début des programmes de confinement, un phénomène est observé. Il y a un accroissement exponentiel de la fréquentation des casinos en ligne. Divers pays sont touchés et chacun réagit différemment. La Lettonie, par exemple, a carrément interdit ces types de jeu. Des pays plus souples comme l’Espagne ou la Belgique, quant à elles, n’ont imposé que certaines limites. C’est aussi le cas de la Suède qui n’échappe évidemment pas à cette réalité. Les dirigeants de celle-ci considèrent qu’il y a un risque réel d’augmentation des problèmes d’addiction.  Ainsi, des restrictions, non seulement en termes de mise, mais aussi de perte, sont imposées. De même, les offres de bonus doivent se cantonner à une hauteur de 10$. Sans parler du temps de jeu qui doit être limité. Le gouvernement suédois va même plus loin, en bloquant tous sites non réglementés découverts. Il faut toutefois noter que ces mesures sont bien moins radicales que ce qui a été prévu à l’origine. Au départ, une fermeture temporaire des casinos en ligne était envisagée. Cependant, la Suède reste ferme et évoque la possibilité de mesures extraordinaires à l’encontre des casinos n’appliquant pas ces restrictions. 

Restrictions contradictoires sur divers plans

Face à la situation, certains analystes suédois s’interrogent sur le fait qu’il est possible que cela engendre des effets pervers. En effet, cela pourrait inciter les parieurs à se rabattre sur des sites non réglementés. L’association suédoise du commerce des jeux d’argent en ligne souligne d’ailleurs l’importance du trafic généré par les sites licenciés. Si celui-ci est censé atteindre les 90%, il n’en est qu’à 75% aujourd’hui. Il serait plus intelligent de la part du gouvernement suédois de ne pas empirer ces conditions. Le paradoxe qui s’observe c’est que la sévérité des restrictions contre le covid19 ne s’applique pas à tous les plans. Ainsi, contrairement à la majorité des autres pays, la Suède adopte des mesures de distanciation sociale peu strictes. Le gouvernement tient évidemment à ce que le nombre de cas ne monte pas en flèche. Cependant, il lui importe aussi de laisser la population en contact pour qu’elle développe une forme d’immunité collective. Décision à double tranchant, selon les experts médicaux, car cela peut tant fonctionner qu’augmenter inutilement le nombre de décès. Aux dernières nouvelles, la Suède enregistre un peu plus de 16.000 cas contre un peu moins de 20.000 décès. De manière approximative, cela équivaudrait à 19 décès par 100.000 habitants. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Slider
Slider
Slider
Slider
Slider